La c4 et la g6

Ouvrir c4 avec les blancs 

Et g6 avec les noirs 

Ceci implique un travail sur les diagonales

Et un ou deux fianchettos 

Petit coin en Italien 

A savoir les Fous dans les angles 

En vue d’une capture des diagonales 

Et une maîtrise du centre 

Par ce biais 

Ecole hyper moderne 

Qui a pour inconvénient

De délaisser les colonnes e et d 

Mais pour avantage de suspendre l’échiquier 

Et son destin

A une menace de caractère radicale

Ce type de jeu est à risques

Mais il peut porter du fruit 

Les livres spécifique sur le fianchetto sont rares

Il n’a pas toujours la meilleure presse 

Les erreurs y sont souvent

Sans aucun appel 

Mais le choisir et s’y tenir

Peut faire du joueur débutant un amateur 

Et contribuer à bien des destabilisations de positions établies 

Le Fianchetto étant fait par excellence

Pour l’auto-didacte 

Et point pour le joueur confirmé ! 

Fianchetto est bonne école 

Très bonne école ,

Maiselis Nimzowitsch, deux compères qui divergent 

Découverte de combinaisons sacrificielles

Perte d’une dame

Mais mon cavalier va faire échec

Et en même temps

Prendre dame adverse

Gagnant donc logiquement 

Et mettant fin à toute forme de suspens 

Maiselis dit le rôle de ces sacrifices 

Et les met au pinacle

Sans aucune hésitation

Ils sont le fruit d’un jeu tout en mouvement 

Lié à un développement massif des pièces 

En langue Allemande, Ilya dit ceci 

Schéma à l’appui

En toute clarté 

Il est dans la filiation d’Aaron Nimzowitsch 

Et poursuit l’oeuvre de l’auteur de « Mon Système »

Avec toutefois un peu moins de fantaisie 

Son style étant des plus académiques

Il est de culture classique 

Et ne relate point les parties en langue infantile !

Comme son si brillant prédécesseur 

Ilja Lwowitsch Maiselis selon Wikipedia

Ausblenden

WLE Austria Logo (no text).svg

Wiki Loves Earth photo contest during May 2017: Upload photos of natural heritage sites in France to help Wikipedia and win fantastic prizes!

Hauptmenü öffnen

Wikipedia

Ilja Lwowitsch Maiselis

Ukrainisch-russischer Schachspieler, Theoretiker, Historiker und Literat

Ilja Lwowitsch Maiselis, russisch:Илья Львович Майзелис, englische Transkription Ilya Lvovich Maizelis (* 27. oder 28. Dezember 1894 in Uman (heute Ukraine); † 23. Dezember1978 in Moskau) war ein ukrainisch-russischer Schachspieler, Theoretiker, Historiker und Literat jüdischen Glaubens. Der Nachwelt erhalten geblieben ist sein Name wegen seiner Verdienste um das Schachspiel.

Inhaltsverzeichnis

WirkenBearbeiten

Maiselis war von 1925 bis 1930 Mitglied des Redaktionskollegiums der Zeitschrift 64. Schaschki i schachmaty w rabotschem klube. Von 1943 bis 1946 wirkte er als verantwortlicher Redakteur von Sowjetskaja schachmatnaja chronika, die in Moskau in englischer Sprache erschien.

Maiselis sprach fließend Deutsch und übersetzte mehrere deutsche Schachbücher ins Russische. Daneben brachte er ein Schachlehrbuch für Jugendliche und Bücher überEndspiele heraus, vor allem Bauernendspiele und Turmendspiele. Er war Freund und Wegbegleiter von Juri Awerbach, mit dem er zur Buchreihe Comprehensive Chess Endingsbeitrug.

Beiträge zu Endspielen von Maiselis sind in den Artikeln Abdrängung und Umgehung zu finden.

SchachspielerBearbeiten

Beste Turnierergebnisse:

  • 1924 Städteturnier, B-Gruppe 1. – 2. Platz
  • 1932 Moskauer Meisterschaft 4. Platz

ÜbersetzungenBearbeiten

  • 1926–1928 Übersetzung ins Russische Mein System von Aaron Nimzowitsch
  • 1928 Übersetzung ins Russische Lehrbuch des Schachspiels von SchachweltmeisterEmanuel Lasker
  • 1928 Übersetzung ins Russische Theorie und Praxis der Endspiele von Johann Berger
  • 1973 Übersetzung ins Russische Wie Wiktor Schachmeister wurde von Emanuel Lasker

WerkeBearbeiten

  • Natschinajuschtschi schachmatist. Moskwa – Leningrad, 1937
  • (Mitautor) Schachmatny jeshegodnik. Band I und II, Moskwa – Leningrad, 1937–1938
  • (Mitautor) Osnowy debjutnoj strategii. Dlja schachmatistow 4-j i 3-j lategorij. Moskwa, 1940
  • Isbrannyje partii sowjetskich i meshdunarodnych turnirow 1946 g. Moskwa – Leningrad, 1949
  • (Mitautor) Utschebnik schachmatnoj igry. 3. Isdanije, Moskwa, 1950
  • Ladja protiw peschek. K teorii ladejnogo endspilja. Moskwa, 1956
  • (Mitautor) Schachmatnyje okontschanija. Peschetschnyje, slonowyje, konewyje, pod redakzii Ju. Awerbacha. Moskwa, 1956
  • Schachmaty. Osnowy teorii. 2 isd., Moskwa, 1960
    • The Soviet Chess Primer. Quality Chess, Glasgow, 2014 (Übersetzung eines großen Teils von Schachmaty. Osnowy teorii.)

WeblinksBearbeiten

En pensant à Maizelis 

Il faudra analyser et souligner les dysfonctionnements

Mais le pion reste la pièce majeure

Et l’âme du jeu, selon Philidor

Roi blanc est en b6

Roi noir en c8

Pion blanc attend son heure en c6

Cette heure dépend de  qui a la main

Ou le trait selon terminologie

Si c’est le camp blanc

Le Coup c7 assure la promotion du dit pion

C’est à dire sa transformation en dame

Si le trait est au camp noir

La donne est toute autre

Et le placement du roi noir en b8

Assure normalement la nullité

Par le biais d’un pat

Puisque le roi noir ne peut plus bouger

Sans se mettre en échec

Maizelis le démontre avec force

Il sera l’âme de ce blog 

Et son évident Parrain

Par-delá les années

Et les frontières  

Avec le monde Russe

Auquel les Echecs doivent tant et tant

Tout repose sur l’ouverture

Il faut oser poser la question de l’ouverture

Y répondre et s’y tenir pour la vie

On peut certes tâtonner un temps

Mais une fois que c’est pesé, ce doit être emballé

Soit on choisit les flancs

Soit on opte pour les centres

Sans guère de demi-mesure envisageable

Il faut garder au coeur

Toute la passion des enfants

Pour ce si subtil démarrage

E4 E5

Puis CF3 et CC6

Avant sortie du roi du bal offensif temporaire

J’ai nommé le Fou 

Qui va pointer sa mine allongée

Et venir effrayer le troupeau offensif

Saveur des démarrages en trombe

Que seule Poésie sait dire et résumer

Car le pro du pôt

N’est point toujours

Celui que l’on croit

 

Logique Echiquéenne

Encourager la pratique

Donner de la force et du mordant aux clubs

Tenir bien haut ce fabuleux jeu dit sport de l’esprit

Telle est la raison d’être de ce blog

Bâti par un modeste amateur

Passionné de théorie et de combinaisons

Et désireux de les dire et de les expliquer

Avec les moyens du bord

Et le soutien d’une équipe motivée et omni présente

Pour laquelle défricher ces chemins ardus

Sera toujours une immense joie partagée !

Que tous les joueurs et joueuses soient ici salués

De ceux nés en 1940 au plus petit qui a cinq ans

Au nom de la jeunesse éternelle d’une pratique ancestrale

Et du temps long qui lui reste à accomplir

Tant qu’il y aura des échiquirers

Le joueurd’échecs sera ici chez lui !