En pensant à Maizelis 

Il faudra analyser et souligner les dysfonctionnements

Mais le pion reste la pièce majeure

Et l’âme du jeu, selon Philidor

Roi blanc est en b6

Roi noir en c8

Pion blanc attend son heure en c6

Cette heure dépend de  qui a la main

Ou le trait selon terminologie

Si c’est le camp blanc

Le Coup c7 assure la promotion du dit pion

C’est à dire sa transformation en dame

Si le trait est au camp noir

La donne est toute autre

Et le placement du roi noir en b8

Assure normalement la nullité

Par le biais d’un pat

Puisque le roi noir ne peut plus bouger

Sans se mettre en échec

Maizelis le démontre avec force

Il sera l’âme de ce blog 

Et son évident Parrain

Par-delá les années

Et les frontières  

Avec le monde Russe

Auquel les Echecs doivent tant et tant

Tout repose sur l’ouverture

Il faut oser poser la question de l’ouverture

Y répondre et s’y tenir pour la vie

On peut certes tâtonner un temps

Mais une fois que c’est pesé, ce doit être emballé

Soit on choisit les flancs

Soit on opte pour les centres

Sans guère de demi-mesure envisageable

Il faut garder au coeur

Toute la passion des enfants

Pour ce si subtil démarrage

E4 E5

Puis CF3 et CC6

Avant sortie du roi du bal offensif temporaire

J’ai nommé le Fou 

Qui va pointer sa mine allongée

Et venir effrayer le troupeau offensif

Saveur des démarrages en trombe

Que seule Poésie sait dire et résumer

Car le pro du pôt

N’est point toujours

Celui que l’on croit

 

Logique Echiquéenne

Logique Echiquéenne

Encourager la pratique

Donner de la force et du mordant aux clubs

Tenir bien haut ce fabuleux jeu dit sport de l’esprit

Telle est la raison d’être de ce blog

Bâti par un modeste amateur

Passionné de théorie et de combinaisons

Et désireux de les dire et de les expliquer

Avec les moyens du bord

Et le soutien d’une équipe motivée et omni présente

Pour laquelle défricher ces chemins ardus

Sera toujours une immense joie partagée !

Que tous les joueurs et joueuses soient ici salués

De ceux nés en 1940 au plus petit qui a cinq ans

Au nom de la jeunesse éternelle d’une pratique ancestrale

Et du temps long qui lui reste à accomplir

Tant qu’il y aura des échiquirers

Le joueurd’échecs sera ici chez lui !