Troisième séance samedi 6 octobre 2018 de 14h 30 à 19h .

Notre troisième séance de la saison démarre par le retour apprécié de tous de Tom et d’Axel, deux frères de 11 et 6 ans, qui ont, en nos murs, depuis trois années, une présence régulière. Leur retour a pour effet de renforcer l’école d’Echecs, dans laquelle Eliot va trouver désormais des partenaires de sa génération, tous potentiels défenseurs de nos couleurs sur les échiquiers départementaux. Ces deux frères ont toujours une bonne humeur contagieuse. Ils ont toujours avec les plus âgés beaucoup de sympathie. Leur volonté de jouer dans un bon esprit est incontestable. Visible dans les deux parties amicales effectuées au cours de l’après midi, après nos laborieuses explications sur l’ouverture Est Indienne, estimée comme devant logiquement répondre au coup d4 si souvent pratiqué. Dans ce contexte positif, nous enregistrons avec tristesse la démission de Marie Laure. Nous espérons qu’elle prendra le temps de la réflexion . Elle sera toujours la bienvenue, sa contribution à notre Assemblée Générale restant dans nos mémoires, comme le signe de son fort soutien à notre association. Association pour laquelle tout membre compte. Nous ne sommes que fort peu nombreux. Tout départ nous est forcément préjudiciable. Et nous fait douter de notre action collective, nécessairement.

Adam, Matteo, Leo Pol, Alexy , Julia et Théo ne sont, à ce titre, pas encore de retour . Nous comptons sur eux et sur leur attachement au Club du Pays Thermal, qui a besoin de leur concours, pour progresser et se renouveler. Ils sont la génération montante. Nous ne bâtirons pas de nouvelles perspectives si nous perdons en chemin ceux sur lesquels l’apprentissage de notre sport repose.

Georges propose , en cet après midi, un petit tournoi de parties rapides. Nous sommes quatre à y participer, tout se déroule au mieux , sur une base de cinq minutes, dans laquelle Georges se donne trois minutes, en raison de son écart de niveau avec nous. Il l’emporte aisément sur nous tous. Denis progresse à grands pas. Eliot se révèle très affûté à la pendule, alors qu’au mois de Mai, il hésitait encore beaucoup , avant de poser ses coups. Ce qui est le signe de sa prise de confiance . La partie rapide est une belle école . C’est la « note de synthèse » faisant le point, en un clin d’oeil, sur notre état de santé échiquéen. Aller vite compte . Mais aussi maîtriser ses ouvertures. Avec une notion ludique évidente et bien des éclats de rire. Car nos erreurs nous font beaucoup rire à chaque fois. Et nous apprennent à rester le plus humble possible devant l’échiquier. La réduction du temps de réflexion imparti peut a priori sembler ridicule. Ce peut être au contraire un bon outil de progression sur les parties longues. Et une base de travail pour ceux dont le temps destiné à l’entraînement reste limité. Nous y mesurons aussi tout ce qu’il nous reste toujours à apprendre. Et là, c’est impressionnant !

La discussion, en fin d’après-midi, porte sur notre flyer. La phrase « bienvenue à tous » est commentée. Elle ne donne pas assez, selon Michel Rollin, le signe que le jeu est accessible, ouvert à tous ceux qui le veulent. Michel parle de l’aspect un peu guindé du jeu d’Echecs. De son image trop intellectuelle et « haute société ». Qui freine les clubs dans leur recrutement. La remarque est judicieuse. Nous décidons donc de modifier notre formulation. Nous nous décidons pour la formule « un club accessible à tous », qui semble plus consensuelle. Elle figurera en tant que telle dans le flyer. Puis sera soumise à une nouvelle approbation samedi prochain, devant précéder toute diffusion. Chaque avis devant toujours être pris en compte, pour notre bon fonctionnement.

Nous abordons aussi le sujet des cotisations. Georges ira à la banque déposer les chèques. Michel étant absent pour le moment. La Fédération nous demandant de régler notre quote-part pour la fin Octobre. Nous nous quittons sur ces décisions.

La limite pour les exercices établis par Georges est fixée à samedi prochain. Nous les évoquerons en détail. Nelly parle de des soucis de vision. Nous ferons en sorte de lui communiquer les positions entre temps, pour qu’elle puisse faire les exercices, comme chacun de nous. Pierre était également présent, avec Gérard, dans une ambiance fort chaleureuse. Chacun jouant à son rythme et prenant toujours le temps de l’échange, de la discussion, de la convivialité. Nous y tenons. A ce titre, l’expression « Roi des sports de l’Esprit » présente sur les slogans Fédéraux, nous semble manquer un peu de respect pour nos démarches à tous, qui ne feront jamais de nous autre chose que des sympathisants de la cause, loin de toute ambition démesurée . Ce slogan est trop marqué . Nous ne pouvons y adhérer en quoi que ce soit, si nous voulons rester dans la mesure.

Auteur : pierreyveslesquerenorangefr

il est vital de dire.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s