Spassky Fischer 1992 Ouverture Est Indienne

Tandis que les blancs ouvrent par le biais de d4, les noirs répondent en plaçant Leur Cavalier aile Roi, sur case f6. Les blancs poursuivent en c4 leur occupation du centre, tandis que les noirs se décident pour un Fianchetto aile Roi, qui a pour effet d’attaquer ce centre dominateur. Cavalier blanc aile Dame se déploie alors en c3, avant un coup blanc central e4, permettant une triple occupation blanche des pions centraux. Les noirs répondent par d6, qui est un des coups caractéristiques de l’ouverture Est Indienne.

Coup blanc f3 se produit, en réaction, de façon relativement surprenante ,mais en tant que soutien au pion central e4 . Petit roque noir se déroule ensuite, devant faire face rapidement à un Fou blanc placé en e3, juste devant le Roi blanc. Cavalier noir aile dame choisit ensuite la case c6 , dans une idée de développement des grosses pièces. Cavalier blanc aile Roi sort assez tardivement en e2, devant son Roi. Ce qui semble assez passif. Coup noir a6 se donne pour but de sécuriser l’aile Dame. Tandis que la Dame blanche joue d2 et que la Tour noire a8 ne se place en b8, prenant ainsi une colonne importante.

Coup blanc h4 provoque coup noir h5, de façon quasi symétrique . Fou blanc part en h6 sur la bordure, créant l’opportunité pour les noirs de pousser leur avantage en e5.

Au onzième coup, le Fou blanc s’empare du Fou noir g7 , avant d’être repris par le Roi noir. L’échange semble alors favorable aux noirs. La poussée blanche d5 sur la case centrale va générer le recul du Cavalier noir en e7. Cavalier blanc se replaçant en g3, avant coup noir c6 audacieux. Les blancs prennent. Le Cavalier noir reprend et occupe alors cette intéressante case. Grand roque noir tardif a alors lieu. Coup noir f6 se révèle de même nature que le précédent c6 et n’a d’autre but avéré que de rendre la défense noire de plus en plus infranchissable. Roi blanc se rend en b1, se sentant probablement déjà menacé. Cavalier noir recule en e8, de façon hautement stratégique, sur sa dernière traverse. Cavalier blanc gagne alors temporairement la case centrale d5. Poussée noire b5 suit. Cavalier blanc joue e3. Tour noire se décale en h8 , tandis que Tour blanche joue c1 et que la Dame noire opte pour b6. Nous entrons dans la phase d’observation, au cours de laquelle les positions vont peu évoluer.

Fou blanc se rend en d3. Cavalier noir s’empare de la case centrale d4, Cavalier blanc de l’autre case centrale d5. Dame noire recule en a7, Cavalier blanc en f1 . Cavalier noir se replace en f6. Cavalier blanc rejoint e3. De façon décisive, Fou noir s’empare du pion noir d5 et est repris Par le pion c6, placé au début ici avec une idée précise, qui trouve sa confirmation précise lors des coups suivants. Les noirs viennent d’imposer un échange et de donner ainsi la direction des opérations. Le pion blanc au centre va les avantager notoirement . Tour noire b8 choisit case c8, de façon plus centrale. Tour blanche rejoint f1 et Dame noire e7, dans un jeu volontairement fermé. Poussée blanche g4 fait face à un Cavalier noir en d7. Poursuite g5 de la poussée blanche fait face à un Roi noir en f8. Tour blanche f2 s’oppose au Roi noir en e8, dans une nouvelle phase d’observation. Fou blanc en f1 ne crée plus aucune brèche , ce qui n’est pas le cas de Cavalier noir en c5, qui indique comme une domination en train de se profiler, sur des bases plus positionnelles que matérielles, chacun ayant la même valeur de pièces sur l’échiquier, mais pas un espace identique de mouvement , en cette fin de partie.

La finale démarre par un Fou blanc placé en h3, sur la bordure. Tandis que Tour noire choisit c7, de façon beaucoup plus défensive. Tour blanche répond c1 du tac au tac, sur la même colonne. Cette notion de contrôle des colonnes est essentielle dans le verdict de ce match. La réaction noire consiste à placer l’un des Cavaliers en b3. Les blancs le prennent. Les noirs se contentent de reprendre un pion, dans un sacrifice tout à fait calculé, avec perte de deux points absolument consentie. Tour blanche se déplace alors en c6. Mais Cavalier noir récupère un pion d2 et place un échec. Tour blanche prend. Roi noir Choisit f8. Tour blanche s’empare alors de a6, tandis que Tour noire répond a7. Tour blanche Repart en c6. Roi noir joue g7. Fou blanc recule alors en f1 et permet à Tout noire de placer un échec Depuis case a1. Le Roi blanc fait tomber cette Tour, avant que Dame noire en a7 ne place nouvel échec. Roi blanc fait alors ce qu’il peut, en perdition. Le coup noir b4 lui porte l’estocade et provoque l’abandon des blancs .

Détail des coups.

1 d4 Cf6

2 c4 g6

3 Cc3 Fg7

4 e4 d6

5 f3 00

6 Fe3 Cc6

7 Cge2 a6

8 Dd2 Tb8

9 h4 h5

10 Fh6 e5

11 F×g7 R×g7

12 d5 Ce7

13 Cg3 c6

14 d×c6 C×c6

15 000 f6

16 Rb1 Ce8

17 Cd5 b5

18 Ce3 Th8

19 Tc1 Db6

20 Fd3 Cd4

21 Cd5 Da7

22 Cf1 Cf6

23 Cfe3 F×d5

24 c×d5 Tbc8

25 Tcf1 De7

26 g4 Cd7

27 g5 Rf8

28 Tf2 Re8

29 Ff1 Cc5

30 Fh3 Tc7

31 Tc1 Ccb3

32 axb3 C×b3

33 Tc6 C×d2+

34 T×d2 Rf8

35 Txa6 Txa7

36 Tc6 Rg7

37 Ff1 Ta1+

38 Rxa1 Da7+

39 Rb1 D×e3

40 Rc2 b4 0-1

Auteur : pierreyveslesquerenorangefr

il est vital de dire.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s