Najdorf 1957 Phase finale …..Et méthode pour produire une nulle.

Le Fou blanc s’empare du pion noir a6, tandis que la Tour noire se décale en b8 et prend ainsi une colonne importante. Tour blanc du roque répond en se déplaçant en e1, de façon toute aussi stratégique, tandis que le Fou noir actif recule passivement en c8, et assure ainsi ses arrières. Ceci débouche sur un échange de Fous, les blancs prennent, les noirs reprennent au moyen de leur Tour. L’équilibre semble maintenu définitivement. Les blancs optent alors ,de façon audacieuse, pour f5. Le Roi noir ne peut qu’effectuer un décalage poussif en h7, sur son avant-dernière traverse.

Il se produit alors une timide avancée blanche c3. Les noirs se jettent sur ce pion qui leur est offert. Mais la Tour blanche peut alors prendre le Fou noir, ce qui signifie un gain intéressant de deux points, qui rééquilibre la perte précédente. Le maintien des deux dames en piste des deux côtés rend ingérable la fin du match et explique son verdict nul. Le milieu de partie a été caractérisé par un échange global des Cavaliers et des Fous, qui laisse conclure qu’une nullité passe forcément par cette démarche qui enlève toute possibilité d’avantage pour un joueur ou pour l’autre.

Auteur : pierreyveslesquerenorangefr

il est vital de dire.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s