Finale Najdorf 1957

Les blancs s’avancent en h4

Sur leur bordure

Tour noire se décale de suite en h3

Et attaque pion blanc h4

Tour blanche se décale en f1

Tour noire lui répond en opposition f8

Roi blanc joue d1

Cavalier noir choisit position f6

Tour blanche s’avance centralement en e1

Cavalier noir prend pion blanc d5

Tour blanche joue f2

Tour noire riposte e3

Tour blanche évolue en g1

Tour noire opté pour e7

Roi blanc avance vers le centre en d2

Roi noir prend position Fianchetto g7

Les blancs finissent par abandonner.

Ouverture Najdorf 1957

Les blancs démarrent par e4

Les noirs répondent c5

Cavalier blanc aile Roi Se déploie en f3

Et fait face à une réponse noire d6

Qui est soudure de deux pions défensifs

Poussée blanche d4 suit et épouse la même colonne

Les noirs prennent

Au moyen du pion initial c5

Cavalier blanc déployé reprend

Il occupe case centrale d4 très vite

Les noirs sortent en f6

De façon symétrique

Leur Cavalier aile Roi

Et évitent un excessif jeu de pions

Cavalier blanc aile dame

Choisit de sortir en c3

Et trouve une riposte noire sur la bordure

Au moyen de a6

Fou blanc non sorti

Se déploie en g5

Et fait face à riposte noire centrale e6

Audacieux coup blanc f4 suit

Auquel Fou noir aile Roi

Répond par e7

Juste devant son propre Roi

Avec regard très centralisé

Dame blanche sort en f3

Cavalier noir aile Dame

choisit case d7

Juste devant sa dame

C’est le grand roque blanc

Dame noire choisit Opportunément case c7

Milieu de partie ouverture Kan

Les blancs jouent leur petit roque

Le camp noir Choisit d6

Fort défensivement

C’est le troisième mouvement

Opéré sur la sixième colonne

Il s’agit de verrouiller le jeu

Avant tout.

C5 attaque le pion en question

Tandis que dame noire se décale en c7

Et que les noirs refusent la prise proposée

Obligeant les blancs à l’accomplir

Ce qui place dame noire en d6

Coup blanc f4 suit

La dame noire recule en e7

Coup blanc c4 se produit

Les noirs jouent e5

Et prennent une case centrale majeure

Cavalier blanc se déploie en b3

Cavalier noir aile dame choisit d7

Juste devant dame noire

Le pion blanc f4 prend le pion noir e5 avancé

Cavalier noir le reprend

Et occupe désormais case centrale e5

Fou blanc avance en c5

Dame noire recule en d8

Fou blanc se place en d4

Dame noire bouge en c7

Dame blanche lui répond en d2

Fou noir est en e6

Dame blanche occupé f4

Cavalier noir f6 rejoint d7

Fou blanc se place en e2

Juste devant son Roi

La riposte noire est f6

Quatrième avancée sur la sixième colonne

Fou blanc met en échec

Depuis case h5

Les noirs déploient g6 pour se défendre

Le Fou blanc menaçant retrouve sa place antérieure e2

Permettant au petit roque noir de se produire

Tour blanche a1 se décale en c1

Tour noire a8 se décide pour c8

Sur la colonne de sa propre Dame

Les blancs réagissent par une poussée c5

Le camp noir place son Cavalier d7 en c6

Avec une certaine prudence

Dame blanche se meut en e3

Encore plus prudemment

Tandis que Cavalier noir juste déployé

Prend position

Sur case centrale e5

Fou blanc se place en Fianchetto b2

Tandis que Tour noir c8 rejoint d8

Et se décale très légèrement

Coup blanc h3 suit

Tandis que Tour noire d8

Monte d’une case En d7

Roi blanc bouge dans l’angle h1

Consécutivement

Dame noire gagne son ultime traverse

Sur case d8

Tour blanche colonne f recule en d1

Tour noire se décale en f7

Coup blanc a3 suit

Puis c’est l’échange des deux Tours

Avant le placement en d7 de Tour noire survivante

Qui provoque second échange de Tours

Avant que Cavalier blanc en d4

Ne provoque celui des Cavaliers

Puis celui des Dames

Roi noir joue f7

Et démarre une phase trés passive

Roi blanc répond en g1

Fou noir reste dangereux en c4

Avant que Fou blanc ne s’empare du Cavalier adverse

Et ne soit repris par Fou noir

Pour un nouvel échange

Les Fous qui subsistent s’observent

En d6 et d3

Coup blanc e5

Et coup noir f5

Donnent l’impression d’une neutralisation

Roi blanc gagne f2

Coup g5 noir se produit

Contré par coup blanc g3

Fou noir occupant case centrale e4

Roi blanc gagne troisième traverse en e3

Menaçant ainsi Fou e4

Qui recule en d5

Fou blanc choisit c7

Roi noir avance en e7

Coup blanc h4

Déclenche coup noir f4

Les blancs prennent ce pion

Les noirs reprennent

La neutralisation du jeu semble complète

Le match est sans issue

Au vu du nombre des échanges

Finale sur ouverture Kan

Les blancs avancent en f5

De façon très offensive

La riposte noire est h3

Plus défensive

Fou blanc place échec

Depuis case d6

Roi noir répond par f7

Roi blanc s’avance en f2

Fou noir Choisit case centrale e4

Roi blanc continue à monter vers le centre

Sur case g3

Tandis que Fou noir s’empare du pion blanc f5

Fou blanc joue c7

Et Fou noir d7

Fou blanc choisit la bordure En a5

Roi noir se décale en e6

Fou blanc ose à nouveau b4

Roi noir s’empare du pion blanc e5

Roi blanc opte pour h2

Tandis que progression noire se constate en h5

Roi blanc bouge en g3

Roi noir Choisit d5

La nulle est au bout .

Ouverture Sicilienne Kan

Les blancs démarrent par e4

Les noirs répondent c5

Ce qui constitue une Sicilienne

Avant sortie blanche du Cavalier aile Roi

Sur case f3

Les noirs ont pour idée l’avancée noire e6

Qui va solidifier leur défense

L’offensive blanche d4 suit

Avec pour objectif

La prise noire

Au moyen de c5

Ce qui est fait

Dans l’instant

Et permet au Cavalier blanc

De rejoindre ensuite

Case centrale d4

Jeu noir a6 va solidifier une aile et une défense

Face aux menaces

Que fait peser

Le dit Cavalier

Poussée blanche centrale c4 suit

Et précède

Sortie noire du Cavalier aile Roi

En f6

Tandis que Cavalier aile dame

Se déploie en c3

Et subit en b4

Les foudres du Fou noir

A l’offensive

Avancée du Fou blanc en d3

Dame noire joue b6

Coup aussi contestable

Que contestée

Najdorf 1957 Phase finale …..Et méthode pour produire une nulle.

Le Fou blanc s’empare du pion noir a6, tandis que la Tour noire se décale en b8 et prend ainsi une colonne importante. Tour blanc du roque répond en se déplaçant en e1, de façon toute aussi stratégique, tandis que le Fou noir actif recule passivement en c8, et assure ainsi ses arrières. Ceci débouche sur un échange de Fous, les blancs prennent, les noirs reprennent au moyen de leur Tour. L’équilibre semble maintenu définitivement. Les blancs optent alors ,de façon audacieuse, pour f5. Le Roi noir ne peut qu’effectuer un décalage poussif en h7, sur son avant-dernière traverse.

Il se produit alors une timide avancée blanche c3. Les noirs se jettent sur ce pion qui leur est offert. Mais la Tour blanche peut alors prendre le Fou noir, ce qui signifie un gain intéressant de deux points, qui rééquilibre la perte précédente. Le maintien des deux dames en piste des deux côtés rend ingérable la fin du match et explique son verdict nul. Le milieu de partie a été caractérisé par un échange global des Cavaliers et des Fous, qui laisse conclure qu’une nullité passe forcément par cette démarche qui enlève toute possibilité d’avantage pour un joueur ou pour l’autre.

Ouverture Najdorf en 1957.

Herbert Seidman rencontre Robert Fischer en 1957, sur une ouverture Sicilienne de type Najdorf, à savoir 1e4 c5 2Cf3 d6, créant une charnière centrale noire solide, juste avant la poussée blanche d4, entravée par la prise noire de ce pion, au moyen de c5 , avant que le Cavalier blanc ne reprenne Et ne trouve ses aises sur la case centrale d4. Les noirs prenant position, au moyen de leur Cavalier aile Roi, sur la case f6. Cavalier blanc aile dame étant réponse logique en c3.

Le coup défensif noir a6 suit et est comme un jalon défensif pour le camp noir, destiné à éviter toute intrusion de Cavalier adverse quelque peu osée. Fou blanc profite en g5 de ce temps consacré à se défendre et attaque ainsi Cavalier noir f6 . La réponse noire e6 assure une certaine forme d’équilibre défensif. Mais le coup blanc f4 suit. Il est de nature encore plus offensive. Le Fou noir non sorti Se place devant son Roi en e7, fort passivement, sans imagination excessive, sans prise de risque notoire. Dame blanche a donc tout loisir pour se déployer en f3, avec pour riposte, une Dame noire en c7, relativement plus offensivement qu’auparavant .

Le grand roque se produit. Les noirs jouent h6, toujours sur leurs gardes, obligeant le Fou blanc à reculer en h4. Ce Fou blanc n’avait pas pour idée de prendre le Cavalier noir. Cavalier noir non sorti Rejoint c6, bien tardivement et péniblement.