Contre-Gambit Albin est arme noire redoutable.

Le Contre-Gambit Albin fait partie de tous ces « barbarismes » échiquéens très rarement évoqués et joués, en dessous du niveau situé à 2000 Élo. Le site Chess Tempo est à ce titre bien plus loquace habituellement , quand il s’agit d’ouvertures répandues et réputées. Le nombre de paragraphes qui lui est consacré y est minime, laissant sur sa faim l’impénitent chercheur de suites rares. Lequel sait bien que les connaissances sur ce sujet valent de l’or . Et que dans n’importe quel tournoi, comme disent les Américains, « Savoir, c’est pouvoir » . La proposition ici évoquée provient d’un match joué à Londres en décembre 2017, entre Patrick Mickal et Williams Simon T. Conclu par une victoire noire. En une trentaine de coups, ce qui facilite grandement l’analyse .

La méthode initiale réside, suite à un affrontement d4 d5 , et à l’avancée blanche c4, fort dominante au centre, à oser le sacrifice du pion noir e5, généralement toujours obtenu. Les noirs exercent ici un évident chantage, la non-prise de leur pions se révélant pour eux forcément hyper dominante , voire décisive. Mais, autre versant, cette prise leur donne une position d4 qui est quasiment celle d’un pion passé. Ce type de pion se révélant toujours très difficile à déloger. D’autant que six coups consécutifs de pions viennent de se produire, sans aucune sortie de grosse pièce constatée. Les blancs vont donc oser sortir leur Cavalier aile Roi Sur case f3 , mais un quatrième coup noir , en l’occurrence c6, va accentuer la prédominance des pions noirs dans la partie.

Malgré un Fianchetto blanc aile Roi sans réelle portée, les noirs vont pousser à l’échange le Cavalier blanc sorti et prendre à ce titre une initiative qui les rendra absolus maîtres du jeu et aboutira au positionnement de leur Cavalier survivant sur case centrale e5. Les noirs pourront ensuite être aptes à répondre au petit roque blanc par leur propre petit roque.

L’observation de la finale indique une résistance noire globale, face à un jeu blanc trop basé sur la dame et les deux Tours. Il se trouve que les pions ont solidement façonné le plan noir. Et que l’équilibre Cavalier, Fou, Tour permettra une pénétration plus forte dans le camp adverse. Avant un usage de la dame seulement destiné à la conclusion des opérations. Le coup de grâce étant porté par un échec de leur Cavalier, depuis case f4 .

Le milieu de partie est ici très bref, le temps pour le Cavalier blanc aile dame de se déployer sur case c3 , tandis que les noirs vont décider une attaque de la part de leur Fou non sorti, depuis case g4. La dame noire et l’une des Tours noires prennent les colonnes c et d et déterminent, avec aisance, la suite du match, cette prise de colonne se révélant sans aucun contre-feu envisageable.

Il nous est souvent conseillé en club de sortir les grosses pièces avant tout. Ce type de partie contredit les principes des écoles d’échecs. La domination exercée est ici celle des pions noirs, habilement placés d’entrée et ouvrant ensuite toutes les possibilités de jeu imaginables. A savoir les offensives de Fou et la tenue des colonnes centrales. Le jeu blanc est cassé par ce magma. Les grosses pièces s’écroulent devant . Contre-Gambit Albin est sans doute moyen pour joueur assez peu expérimenté de tenir dragée haute à théoriquement plus fort. A appliquer sans modération. En faisant toujours attention aux lignes blanches employées, qui n’auront pas toujours la pesanteur tactique observée ici.

Sicilienne Attaque Indienne du Roi Finale

Coup blanc g4 précéde

Prise par Fou noir

Du Cavalier blanc

Et reprise blanche du Fou noir

Par son propre Fou

Cavalier noir répond par occupation du centre

Sur case d4

Cavalier blanc prend

Sans aucune compensation adverse

Et un mouvement noire de dame en d8

Qui semble décalé stratégiquement

Dame blanche prend dame noire

Tour noire reprend Dame blanche

Cavalier blanc opte pour d6 défensif

Cavalier noir

Depuis case e2

Place virulent échec

Roi blanc répond par f1

Cavalier noir s’empare de la Tour blanche

Cavalier blanc reprend pion f7

Et place intéressant échec

Roi noir répond par g8

Cavalier blanc fait sauter Tour noire

Cavalier noir joue passivement b3

Roi blanc avance en e2

Cavalier noire place nouvel échec

Depuis case d4

Roi blanc répond d3

Roi noir part en f8

Cavalier blanc en c6

Pousse camp noir à l’abandon.

Sicilienne Attaque Indienne du Roi Ouverture

Suite au démarrage blanc e4

Les noirs répondent

Par le biais de c5

Cavalier blanc aile Roi

Se déploie en f3

Les noirs répondent

Au moyen de leur Pion du Roi

Avec e6

Début de Fianchetto blanc g3 suit

Contré par une sortie noire

Du Cavalier aile Roi

Sur case f6

Coup blanc d3 suit

Et va appuyer pion blanc central e4

Créant une charnière centrale forte

Symétriquement

Les noirs s’avancent en d5

Cavalier blanc aile dame

se place alors

Sur case d2

Tandis que Fou noir aile roi

Rejoint case e7

Libérée par coup antérieur e6

Les blancs achèvent en g2 leur Fianchetto

Les deux petits roques suivent

Cavalier noir aile dame choisit c6

Tour blanche du petit roque

Se déploie en e1

Dame noire se déplace en c7

Sur colonne du premier coup noir

Dame blanche se place en e2

Juste devant son Roi

Tour noire du petit roque part en d8

Coup blanc e5 donne fort ascendant central

A son propre camp.

Gambit dame refusé d4 d5 , milieu de partie observé ….

Cavalier blanc prend le centre

Au moyen de case e4

Et attaque dame noire

Contrainte à un inconfortable positionnement

Sur case f4

Fou blanc joue offensivement d3

Et trouvé face à lui

Sortie Cavalier noir tardive

Sur case f6

Cavalier blanc centralisé s’en empare

Et est repris Par pion noir

Issu de la colonne g

C’est le petit roque blanc

Tour noire se décale en g8

Fou blanc ,prudent, part en e2

Avant poussée noire b6

Tour blanche f1 se décale « centralement »

Sur case e1

Fou noire achève son Fianchetto en b7

Poussée blanche c5 se propose de le gêner

Contraignant dame noire

A sortir du bois douloureusement

Sur case c7

Fou blanc réagit en c4

Fou noire riposte passivement en e7

Pion blanc c5 prend pion noir b6

Pion noir a5 reprend

Tour blanche a1 se décale sur colonne c

Ceci contraint dame noire à un recul

Sur case d8 ultra défensive

Engendrant vraie position de repli

Tandis qu’en e3

Dame blanche montre bout du nez

Sur colonne qui lui est favorable

Tour noire joue h8

Pour protéger pion menacé par dite dame

Fou blanc se sacrifie courageusement

En prenant pion noir e6

Il tombe

Mais sa Dame prend sa place stratégique

Roi noir en tremble

Et rejoint f8

Cavalier blanc f3 peut alors rejoindre h4

Prêt à bondir

Tour noire prend colonne g

Effrayée par cette attaque

Mais ce Cavalier rejoint f5

Fou noir en b4 riposte fortement

Cavalier blanc prend pion noir h6

Et pénètre lignes adverses

Tour noire avance en g7

Sur place du Fianchetto originel noir

Tour blanche se positionné en e3

Sur même ligne que sa dame blanche

En place -forte indéniable

Fou blanc en d2 est un pis-aller faible

Tour blanche e3 arme ses forces

En rejoignant f3

Fou noir Choisit g5

Et défend son pion f6

Cavalier blanc recule en f5

Fou noir prend alors

L’une des Tours blanches

Autre Tour blanche peut rejoindre h3

Tandis que Tour noir prend pion blanc g5

Roi blanc la reprend

Dame noire place échec en d5

Qui fera l’échange des deux dames

Gambit dame refusé sur ouverture d4 d5 , finale avec « avant -dernière traverse »

La Dame blanche prend la Dame noire

Et est reprise par le pion noir

Depuis la colonne c

Tour blanche avance alors en h7

Sur avant-dernière traverse noire

Tour noire a8 prend pion blanc a2

Et quitte sa zone défensive

Tour blanche avant dernière traverse

Prend Fou noir présent dessus

Tour noire en action prend autre pion

Sur case b2

Poussée blanche h4 suit

Fou noir répond

En se plaçant en d2

Pour freiner l’avancée du pion blanc

Sur la colonne h

Roi blanc se décale en f1

Tour noire le met en échec

Depuis case b1

Roi blanc répond par e2

Fou noir Choisit case c3

Dans une timide évolution

Poussée du pion blanc

Se poursuit sur colonne h

Tandis que les noirs optent pour b5

Coup blanc h6 suit

Déclenchant un pion passé à l’offensive

Roi noir cherchant

En g8

A le freiner

Cavalier blanc surgit en e7

Et met Roi noir en échec

Ce Roi se défend en h7

Cavalier blanc prend pion noir d5

Et provoque échec à la découverte

Roi noir arrive à prendre pion blanc h6 passé

Mais la prise par Cavalier blanc du Fou noir

Est coup de grâce pour camp noir

Gambit dame refusé sur ouverture d4 d5

Les blancs ouvrent au moyen de d4

Les noirs répondent par d5

Les blancs centralisent une seconde fois

Au moyen de c4

La réponse noire est défensive

C’est l’avancée du pion c6

Pour protéger pion initial d5

Les blancs réagissent

En plaçant leur Cavalier aile Roi

Sur case f3

La réponse noire e6

Accorde nouvelle protection

A ce même pion d5

Cavalier blanc aile dame

se déploie alors

Sur case c3

Tandis que Cavalier noir aile dame

Se place en f6

Fou blanc aile dame

Vient l’attaquer en g5

Les noirs menacent par h6

Ce Fou blanc s’empare du Cavalier noir

Et est repris Par dame noire

Tandis que Cavalier noir non sorti

Se place en d7 devant sa dame

Alors que dame blanche choisit case b3

Poussée blanche e4 suit

Elle solidifie le centre

Pion noir d5 la prend

Avant que Cavalier blanc ne reprenne

Et ne se retrouve en e4

En position dominante

Dame noire est contrainte au mouvement

Sur case f4

Vitalité des Livres aux échecs

Les Échecs sont une pensée

Et pas uniquement

Une recette de cuisine

Aux multiples ingrédients

Le livre y est partie prenante

Chacun peut s’interroger

Sur la multiplication des parties

Il leur faut une boussole

Et des points d’achoppement

Le jeu pour le jeu

Ça ne mène à pas grand chose

Structurer ses efforts est vital

On le fait en lisant et en étudiant

Pas autrement